Avertir le modérateur

14/01/2009

Témoignage mal informé mais intéressant

Je fais partie des usagers qui sont pris en otage par la SNCF depuis un mois sur le réseau Transilien de St Lazare. Je regrette qu'un conducteur se soit fait agressé, c'est malheureux d'en arriver là, par contre si jamais cet acte est lié aux grèves, ce qui n'est pas prouvé (l'agression est à l'origine de la grève et non l'inverse, ndlr), je ne peux que le comprendre! C'est la SNCF qui engendre cette violence par son irrespect total des clients: depuis un mois les clients se retrouvent pris au piège, sans information en gare, avec des suppressions sur les rares trains annoncés! Il y en a marre! Je paye mon abonnement mensuel de 70 euros, et depuis un mois je galère pour aller travailler! Je ne parle même pas de mes loisirs! Je parle de mon gagne-pain! C'est inadmissible!

Et quand on écrit au service clientèle, ils répondent que comme ils assurent le service minimum (1 train sur 6!) on n'a qu'à se débrouiller et s'organiser pour prendre le train restant et que donc il n'y a pas de raison d'avoir un dédommagemment! Je pense qu'ils ont compris hier qu'ils allaient trop loin avec cette fermeture inadmissible. Mais je déplore que l'exaspération des clients ne soit pas plus médiatisée! Merci de propager cette exaspération!

Un usager bon payeur pris en otage

Plus de trois heures pour rentrer

Parti de Opéra avant 18 heures pour tenter de regagner Conflans-Sainte-Honorine (gare)... atteint à 21h35: d'habitude on met 20 minutes en heure de pointe au départ de Saint Lazare... et ce soir 3h35!

Qui est fautif?

Avant-tout les conducteurs grévistes et le syndicat SUD, dont les objectifs sont clairement d'être le plus "fouteur de merde, selon son bon vouloir", en montant les usagers contre la SNCF... et contre les cheminots, alors que la grande majorité de ceux-ci assurent leur service.
Ce syndicat est à vomir car il utilise des méthodes dignes d'une autre époque... au mépris des usagers, des chemintos et du service public.

Lire la suite

13/01/2009

"La grève nous pénalise encore plus!"

Un témoignage envoyé par Serge:

C'est une honte!  Il est complètement anormal que les agents de la RATP et de la SNCF prennent en otage tous les franciliens(3-4 millions de personnes concernées pour une agression, et dans les cites, et dans les rues, alors?), ceci représente des sommes énormes de perdues dans une économie déjà difficile.

Qu'ils règlent leur problème de sécurité, qu'ils travaillent mieux ensembles, qu'ils arrêtent de ralentir le trafic avec ces changements de conducteurs RATP<>SNCF... Bref qu'ils se conduisent comme des citoyens civilises. Déjà en temps normal, il ya trop de problèmes, alors qu'ils se remettent en question et ne continuent pas de pousser au maximum leurs droits syndicaux.

Nous tous avons du travail a faire, et nous sommes loin d'avoir leurs avantages!

C'est réellement un scandale!

C'est bien dommage que Reagan ne soit pas notre président, il en avait mis 11000 a la porte... Faut il attendre des échauffourées graves entre agents et voyageurs?

Enfin je suggère de mettre des militaires a la conduite en attendant de tout automatiser, c'est tout ce qu'il mérite!!
Salutations

Envoyé au 33320 par Jacques-Henry:

Bonjour
Ce matin sur la ligne de MANTES via Verneuil-sur-Seine nous avons encore été bloqués, tassés comme des  bestiaux et encore je suis sur qu’ils on plus de place dans les camions pour l’abattoir !, Plusieurs trains étaient annulés sans prévenir, pas d’excuses personne sur place rien, rien le désert humain le désert du service public. Nos cher politiques devrait essayer ce genre de bains de foule, une chaleur à crever des odeurs des malaises des gens qui hurlent pour rentrer dans les wagons car ils ont peur de ne pas pouvoir assurer leur présence dans leur entreprise pour la 10 émé fois du mois, certains ont été licenciés dit on sur les quais etc…

Le pire de tout c’est que tout le monde accepte cette situation, pas de manifestations rien le désert de la réaction c’est devenu normal pour tout le monde j’ai honte de notre service public !, la seule chose dont j’entends parler c’est : il  faut interdire les voitures il y en a trop, il faut interdire les motos il y en a trop, non nous devons tous vivre en transport public c’est comme ça point ! Bien sur ! Bonne idée, interdire, interdire c’est facile, mais « permettre » à là c’est plus dur !  Permettre tout simplement de pouvoir venir dans paris travailler pour vivre ! Après les banques, nous sommes en faillite politique aussi malheureusement !

Envoyé par Jérome:

Cela fait maintenant un mois que nous souffrons d’une grève des conducteurs de trains sur la ligne que j’emprunte quotidiennement : Maisons-Laffitte pour me rendre à la gar de de Clichy Levallois.

Notre patience est déjà mise régulièrement à l’épreuve avec des pannes à répétitions, des trains annoncés avec 30 minutes de retard (là ou un train doit passer toutes les dix minutes sic). Parfois (3 fois en novembre), on nous fait descendre du train à une gare intermédiaire et attendre le train suivant sans explication, à deux reprises au mois de décembre, c’est une panne d’électricité qui a provoqué la fermeture de la gare de Clichy Levallois et pour finir avec les anecdotes, une fois (toujours au mois de décembre) c’est le conducteur qui a loupé son arrêt avec la moitié du train sur le quai et l’autre moitié dans le vide.

Les tensions sont vives sur les quais et la grève qui n’en finit pas nous pénalise encore plus.

Je ne veux pas rentrer dans le débat politique sur les raisons qui les poussent à faire grève ni sur les raisons de Mr Guillaume Pepy (patron de la SNCF) à ne pas vouloir négocier, mais cette situation devient insupportable pour nous autres voyageurs. Pendant ce temps, nous continuons de payer « plein pot » nos abonnements dont nous sommes prisonniers et avec un service détestable.

Je sais que dans le contexte actuel, notre sort n'est pas des pires, mais enfin quoi: Que veut dire une grève qui dure comme cela à n'en plus finir ?

Ne pouvons-nous pas négocier ? Expliquer ? Indemniser ?

10/11/2008

Retards

«Retards en Gare de Lille Europe samedi matin», Sébastien

IMAG0488.jpg
IMAG0487.jpg

16/10/2008

Il pleut...

... sur Paris. Jusque là rien de scandaleux. Mais quand on veut prendre le métro (ligne 9, Chaussée d'Antin), ça devient problématique: des sardines dans le métro. Pire, il n'y a même pas de la place pour toutes les sardines:

IMAGE_216.jpg

Merci la RATP!

 

07/10/2008

Quelques galères de transports

Aujourd'hui encore, quelques galères de transports:

«Je demeure à 100 km de Paris où je suis censée travailler tous les jours. Le réseau SNCF que j'emprunte est celui de l'est. Aujourd'hui, encore une fois, les usagers sont pris en "otage". Sur le site abcd trains, il est annoncé que les trafic est normal. Ceci dit, c'est presque vrai, vu que c'est le bordel... Pas de grève, non, juste une soi-disant panne de train (ils sont neufs) qui fait que depuis 5h43, aucun d'entre eux n'est passé. Je dis quoi à mon employeur? C'est tout, je voulais juste témoigner du foutage de gueule des "usagers" par les service de la SNCF que nous payons de nos deniers sonnants et surtout trébuchants.» Aline

Et une photo envoyée au 33320 par Sandrine:

Photo_0095[1].jpg

23/09/2008

RER B

Depuis Lundi en raison d'une greve des conducteurs le RER B tourne au ralenti.

Reçu au 33320@20minutes.fr via mobile un quai de RER bondé.

DSC00039.JPG

15/09/2008

Comment faire?

J'ai été victime de deux problèmes de transport cet été sur le RER A dont un grave puisqu'avec mon mari nous avons raté notre avion pour Moscou le 1er juillet 2008 à cause d'une grève surprise totale et avons du racheter des billets d'avion pour un surcoût total de 416 euros à nos frais bien évidemment puisque la carte Visa Premier refuse la prise en charge de ce problème et que le Service Juridique de la RATP ne peut que nous présenter des excuses!

Ensuite le 30 août alors que nous attendions le RER A pour prendre un train à Paris Montparnasse à 12h00, aucun train n'a circulé entre 10h35 et 11h00 sans qu'aucune annonce concernant un problème technique ou une reprise du trafic n'ait été faite et nous avons dû quitter le quai pour trouver un taxi, ce qui nous a coûté 40 euros supplémentaires.

Je signale que je suis titulaire d'une carte intégrale qui coûte plus de 90 euros mensuellement et que mon mari avait acheté et validé un ticket 4 zones.

J'ai écrit au Ministère des Transports et au  Service Juridique de la RATP pour leur signaler que le 1er juillet la grève était totale bien qu'un service minimum ait été institué en janvier 2008.  La RATP se décharge évidemment de mon problème et ne peut me présenter que des excuses.

Or la RATP a plus que doublé son bénéfice en 2007 à 112,1 millions d'euros. N'est-ce pas honteux de lire cela dans les journaux?  La France, pays évolué, est un des rares pays à pratiquer des grèves totales.

Est ce que je pourrai recevoir des conseils sur la procédure à suivre pour aller plus avant récupérer l'argent que j'ai perdu?  Quels autres organismes puis-je contacter? Merci d'avance pour vos réponses…

Joelle

12/09/2008

Ile-de-France

La galère est quasi quotidienne sur les lignes PARIS NORD PONTOISE et PERSAN BEAUMONT par VALMONDOIS, dont on ne parle jamais et que je vis depuis plusieurs années! J'ajoute également le RER C (partie nord PONTOISE) qui depuis trois jours, après ne pas avoir foncionné depuis Champs de Mars, fonctionne à raison d'une rame toutes les 15 minutes.

Ces lignes sont laissées de côté, car ne vont pas au Stade de France, ni à Charles de Gaulle, ni dans certaines banlieues.

Pour exemple, je n'avais pas de train mercredi soir pour rentrer (ouf !! je peux prendre St-Lazare), mais ils n'ont parlé que du RER D à GARE DU NORD et dans votre journal que je lis quotidiennement.

Je râle régulièrement au Transilien concernant notamment les suppressions de train du matin, enfin, parce qu'ils sont en retard, vous passent sous le nez, prétextant des problèmes de circulation... mardi matin, deux fois de suite, un exploit.

Elsa

Si vous aussi vous en avez assez des galères de transport et voulez participer à ce blog, envoyez-nous vos témoignages et vos photos par SMS ou MMS au 33320 ou par mail au 33320 @ 20minutes.fr

11:37 | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : rer

RATP

1998, j'arrive à Paris. 2008, j'en pars enfin.
10 ans de transport en commun, jamais ma voiture.
Eh, oui, je suis un éco-citoyen ... mais à quel prix!

10 ans de crasse, de saleté, de vômissures, d'excréments et d'estroncs à éviter. Dans les couloirs du métro ou du RER. Et chaque année, la sempiternelle augmentation: payer toujours plus cher pour voyager dans des conditions d'hygiène inadmissibles.

10 ans à voir des fraudeurs aussi. Pas toujours le même look (faut pas tomber dans des raccourcis faciles) mais toujours le même air sur le visage: celui du je-m'enfoutiste de base, prêt à donner un coup de rein dans votre dos pour passer avec vous. Et tant pis si la femme qui est devant est enceinte ou handicapé moteur!

10 ans à voir aussi de jolies femmes se faire mettre la main au cul par des vicieux, à ne pas pouvoir les inviter à prendre un café pour leur montrer qu'un homme véritable c'est autre chose qu'un frottement, un "viol manuel".

10 ans à voir l'irrespect du Français de base, sa grossièreté, sa vulgarité.

Vous voulez un plan galère dans le RER? Ben en fait, quand il y a grève ou accident grave, je "Rentre Avec Tes Pieds" comme le veut le célèbre acronyme. Et dans ces moments-là, j'ai lu les panneaux touristiques et historiques, j'ai flâné, en terminant 2 à 3h de marche par une bonne côte de boeuf et un verre de Bordeaux.

Pour moi, la galère dans les transports en commun, c'est justement quand il n'y a aucun incident!

Emmanuel
Ex-usager au vert Savoie

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu