Avertir le modérateur

13/01/2009

"La grève nous pénalise encore plus!"

Un témoignage envoyé par Serge:

C'est une honte!  Il est complètement anormal que les agents de la RATP et de la SNCF prennent en otage tous les franciliens(3-4 millions de personnes concernées pour une agression, et dans les cites, et dans les rues, alors?), ceci représente des sommes énormes de perdues dans une économie déjà difficile.

Qu'ils règlent leur problème de sécurité, qu'ils travaillent mieux ensembles, qu'ils arrêtent de ralentir le trafic avec ces changements de conducteurs RATP<>SNCF... Bref qu'ils se conduisent comme des citoyens civilises. Déjà en temps normal, il ya trop de problèmes, alors qu'ils se remettent en question et ne continuent pas de pousser au maximum leurs droits syndicaux.

Nous tous avons du travail a faire, et nous sommes loin d'avoir leurs avantages!

C'est réellement un scandale!

C'est bien dommage que Reagan ne soit pas notre président, il en avait mis 11000 a la porte... Faut il attendre des échauffourées graves entre agents et voyageurs?

Enfin je suggère de mettre des militaires a la conduite en attendant de tout automatiser, c'est tout ce qu'il mérite!!
Salutations

Envoyé au 33320 par Jacques-Henry:

Bonjour
Ce matin sur la ligne de MANTES via Verneuil-sur-Seine nous avons encore été bloqués, tassés comme des  bestiaux et encore je suis sur qu’ils on plus de place dans les camions pour l’abattoir !, Plusieurs trains étaient annulés sans prévenir, pas d’excuses personne sur place rien, rien le désert humain le désert du service public. Nos cher politiques devrait essayer ce genre de bains de foule, une chaleur à crever des odeurs des malaises des gens qui hurlent pour rentrer dans les wagons car ils ont peur de ne pas pouvoir assurer leur présence dans leur entreprise pour la 10 émé fois du mois, certains ont été licenciés dit on sur les quais etc…

Le pire de tout c’est que tout le monde accepte cette situation, pas de manifestations rien le désert de la réaction c’est devenu normal pour tout le monde j’ai honte de notre service public !, la seule chose dont j’entends parler c’est : il  faut interdire les voitures il y en a trop, il faut interdire les motos il y en a trop, non nous devons tous vivre en transport public c’est comme ça point ! Bien sur ! Bonne idée, interdire, interdire c’est facile, mais « permettre » à là c’est plus dur !  Permettre tout simplement de pouvoir venir dans paris travailler pour vivre ! Après les banques, nous sommes en faillite politique aussi malheureusement !

Envoyé par Jérome:

Cela fait maintenant un mois que nous souffrons d’une grève des conducteurs de trains sur la ligne que j’emprunte quotidiennement : Maisons-Laffitte pour me rendre à la gar de de Clichy Levallois.

Notre patience est déjà mise régulièrement à l’épreuve avec des pannes à répétitions, des trains annoncés avec 30 minutes de retard (là ou un train doit passer toutes les dix minutes sic). Parfois (3 fois en novembre), on nous fait descendre du train à une gare intermédiaire et attendre le train suivant sans explication, à deux reprises au mois de décembre, c’est une panne d’électricité qui a provoqué la fermeture de la gare de Clichy Levallois et pour finir avec les anecdotes, une fois (toujours au mois de décembre) c’est le conducteur qui a loupé son arrêt avec la moitié du train sur le quai et l’autre moitié dans le vide.

Les tensions sont vives sur les quais et la grève qui n’en finit pas nous pénalise encore plus.

Je ne veux pas rentrer dans le débat politique sur les raisons qui les poussent à faire grève ni sur les raisons de Mr Guillaume Pepy (patron de la SNCF) à ne pas vouloir négocier, mais cette situation devient insupportable pour nous autres voyageurs. Pendant ce temps, nous continuons de payer « plein pot » nos abonnements dont nous sommes prisonniers et avec un service détestable.

Je sais que dans le contexte actuel, notre sort n'est pas des pires, mais enfin quoi: Que veut dire une grève qui dure comme cela à n'en plus finir ?

Ne pouvons-nous pas négocier ? Expliquer ? Indemniser ?

Commentaires

Toutes le spersonnes qui empruntent la ligne pour Clichy Levallois sont exaspérés. Je dois reconnaître que j'admire la patience avec laquelle les gens supporte cette situation invivable! (moi y compris mais je suis de moins en moins patiente)

Nous avons peu à peu dévié me semble-t-il. De la notion de "transport", nous nous sommes peu à peu rapprochés de celle de "déportation"! Les conditions dans lesquelles nous nous rendons au travail sont catastrophiques (on croirait un trauin à Calcutta). Tout comme les conducteurs et personnels de la SCNF, nous avons des familles, et pas toujours des horaires de bureau!

La SCNF mène sa grève de manière tout à fait personnelle, sans communiquer avec les usagers. D'ailleurs, l'abus de grève et leur mutisme fait qu'aujourd'hui, leurs revendications n'intéressent plus personne. La seule conséquence c'est le mécontentement et la désolidarisation. A la fin, tout espoir s'abîme : tant pis si le droit des salariés de la SCNCF recule! Ceux qui utilisent les transports sont le plus souvent eux-mêmes des salariés, dont les droits sont aussi de plus en plus mis à mal avec la crise de l'emploi, et eux ne peuvent pas faire grève! Ils sont les victimes de l'histoire, les dindons de la farce.

Je pense que nous méritons le remboursement intégral de l'abonnement! Je suis de plus usagère du RER A (soit dit en passsant : c'est le pompon!), à titre de dédommagement pour tous les retards à justifier auprès de mes responsables et pour le stress que cela à engendrer au quotidien.

Écrit par : Julia | 13/01/2009

Avec le caractère obtu de certains dirigeants, je ne pense que ça va aller en s'arrangeant.

Écrit par : Fran | 13/01/2009

Pour ma part je prends deux lignes "Saint-Lazare", la première qui me "dépose" à Asnières s/Seine, et la deuxième à Nanterre Université en direction de Maisons-Laffitte, puis le RER A pour u ne station. Voilà mon trajet. De pars mon métier d'une semaine à l'autre je n'ai pas les horaires. Lorsque de je finis à 16h, je dois 'poireauter' jusqu'à 17h05 sur le quai de Nanterre Université pour avoir un train qui me dépose à Asnières.

Est-ce Normal ? : NON

Il y a quelques années je comprenais les agents SNCF lorsqu'il faisait grève, aujourd'hui non. Pour moi c'est un moyen :
1 des syndicats un moyens facile de se faire "Entendre" de leur direction,
2 d'avoir des jours, des heures en plus à ne rien faire pour ses agents,

Tous deux sont peu respectueux des usagés usés que nous sommes. Je met parfois presque 3 heures pour rentrer chez moi. NON NON NON Marre.

J'ai autre chose à faire, qu'à être pendant plus d'une heure et dans le froid et l'humidité sur un quai de gare à attendre le train.

Écrit par : Gwenaël | 13/01/2009

Certaines personnes semblent ne pas comprendre que dans une société toute personne a des droits et des devoirs et ce même s'il s'agit de fonctionnaires ; Imaginez une seconde, que dans le privé, sous le moindre prétexte, aussi bon soit-il, on se décide à stopper le travail. Dans de nombreux cas ce serait la paralysie totale assurée. Heureusement les personnels du privé ont des obligations et une conscience et ne sont de plus pas encore infiltrés par de dangereux syndicats type Sud-rail qui ont pour vocation de semer la zizanie et ce en s'affranchissant de toute limite.

Écrit par : umhauer | 13/01/2009

La grève SNCF ayant paralysé la gare Saint Lazare était la grève de trop.
N'est-ce pas le moment de durcir les modalités du service minimum qui, on l'a vu , sont insuffisantes ? Grâce à SUD Rail l'opinion publique y sera massivement favorable.
Il est temps de signaler que trop c'est trop.

Écrit par : pierre témoin | 13/01/2009

La grève SNCF ayant paralysé la gare Saint Lazare était la grève de trop.
N'est-ce pas le moment de durcir les modalités du service minimum qui, on l'a vu , sont insuffisantes ? Grâce à SUD Rail l'opinion publique y sera massivement favorable.
Il est temps de signaler que trop c'est trop.

Écrit par : pierre témoin | 13/01/2009

Je m'interroge sur la perturbation qui a eu lieu hier soir (entre 18h et 20h) sur les lignes partant de Paris Montparnasse.
Il y aurait eu, soi-disant, un incendie entre les gares de Versailles-Chantiers et St Cyr;
cependant, cette perturbation n'a été relayée par AUCUN quotidien, journal télévisé ...
Je comprends tout à fait que la grève à St Lazare soit mentionnée un peu partout,
mais pourquoi ne trouve-t-on pas ne serait-ce qu'une ligne sur cet incendie ayant causé de très nombreux retards (2h environ) ?

Écrit par : Bikraff | 14/01/2009

Le syndicat SUD RAIL n'en a rien à faire des usagers, tout comme certains cheminots. Ils ne pensent qu'a leur petite tranquilité, surtout à ne pas déranger. Alors lorsque qu'une mouette ose leur chier dessus les obligeant à quitter leur transat, alors ils paralysent les transports de milliers de voyageurs qui ne sont jamais écoutés.
Hier les forces de l'ordre nous ont interdit l'accès à la gare St Lazare, ils ont même rigolés lorsqu'on leur a dit que c'était une honte.
Serait-il plus facile en France d'interdire aux voyageurs de se rendre à leur travail, que d'obliger des cheminots ou le syndicat SUD RAIL de travailler. Le gouvernement avec son arrogance perdrait-il les pédales en refusant de les obliger à faire leur travail tout simplement. Que la SNCF arrête de nous dire que la gare St Lazare a été fermé pour des raisons de sécurité alors qu'il aurait été plus approprier d'obligés les cheminots a faire leur boulot. La france s'arrête pour une agression de cheminot, ceux qui se font agressés dans la rue et qui ne sont pas défendus , ne devrait-ils pas travailler pour la SNCF pour être entendu. Chaque jour il y a plusieurs agressions et la france ne s'arrête pas pour autant, alors arrêtez de nous casser les pieds et reprenez le boulot. La SNCF devrait retirer sur chaque bulletin de salaire des grévistes, 10 centimes d'euro et par voyageur et par minutes de retard. Ils comprendraient peut-être à la fin pourquoi dans le privé les employeurs aussi en ont marrent et adressent des avertissements à leurs salariés, voir des licenciements.

Écrit par : Benoît | 14/01/2009

Constatations affligeantes, pitoyables, surréalistes... signatures anonymes poignantes qui confirment ce que je pense depuis de nombreuses années : la france (où est la majuscule ?) est un pays en voie de sous-développement !! et le plus dur, ce n'est pas de le vivre, c'est de l'admettre !!!

Sécurité inexistante ! hôpitaux délabrés ! transports laminés ! retraites asphyxiées ! pouvoir d'achat inexistant ! classe politique pitoyable ! banlieues ghettoïsées ! autocratie immature et pernicieuse ! automobilistes rackettés ! travail rare et mal payé !

Coluche disait que si les élections servaient réellement à quelque chose, il y a longtemps qu'elles seraient interdites !!

Écrit par : Mike | 14/01/2009

Bonjour,

J'ai lu votre interview réalisé avec Jean-Pierre FARANDOU (Directeur SNCF Proximités). Il indique qu'il n'a pas à rougir de son taux de retard ( Je trouve ce raisonnement honteux) Je prend tous les jours de la semaine le train sur la ligne Paris-Beauvais. Je prend le train à Bornel et à 7h47 et celui est quasiment tous les jours en retard (lorsqu'il n'est pas supprimé et à priori non comptabilisé dans les retards!!) et le taux doit avoisiner les 90% sur une période d'au moins quatre mois. Prendre en compte dans une statistique de trains à l'heure qui sont beaucoup moins fréquentés est une aberrations. Peut-il vous fournir une statistique par tranche heure. Je l'ai demandé sur le cahier de doléance de la gare de Bornel (qui semble être le seul moyen de communication avec la direction de la SNCF et j'attends la réponse depuis 1 mois et demi (une réponse doit normalement parvenir dans les 15 jours. je leur ai demandé de ne pas envoyé une lettre type (Cela doit-être une demande totalement insupportable pour ce dinosaure qu'est la SNCF. Comptons plutôt le nombre d'heures dues aux retards passés dans les transports cumulé pour l'ensemble des "usagers" (Car pour la SNCF nous ne sommes pas des clients!).
Indiquer que la grêve est un usage lors d'une agression est une honte. Si chaque corporation réagissait ainsi, l'économie française serait bloquée.

Il est temps que la SNCF revienne à la réalité du monde actuel.

Écrit par : Thomas | 15/01/2009

BON DEPART

Écrit par : Nina_Tool | 19/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu